A la rencontre des requins-baleines

-

Lors de l’escale à Ste Hélène, Hugues de Kerdrel, associé de Blue Observer et Eloïse Le Bras, notre biologiste embarquée, ont eu l’opportunité de plonger avec James et Kenickie du National Trust of St Helena et les responsables des études marines.

 

Après 35 min, l’équipage a observé des ombres au nord-est de l’île, à environ ½ mille des côtes. Trois specimen de requins-baleines ont fait leur apparition. Une chance de rencontrer le plus grand poisson du monde ! L’équipe a plongé pendant 40 minutes pour les observer avec minutie.

Quelles sont leurs caractéristiques ?

Leur taille

De toutes les espèces de requins présentes dans les mers et océans du globe, le requin baleine est le plus imposant. Sa taille est en moyenne de 10 mètres et peut aller jusqu’à 12 mètres.

Leur dos tachetés de points blancs

L’identification et la distribution des taches sur la peau sont uniques, à l’image des empreintes digitales pour l’homme.

Une large bouche et ses fentes bronchiales

Elles lui permettant de filtrer des tonnes d’eau pour recueillir du plancton.

La plongée : une rencontre extraordinaire

Les scientifiques chargés d’étudier les eaux autour de l’île ont indiqué qu’il est rare de croiser des requins-baleines. Ce sont les premiers de la saison à avoir été vus. Ces 3 requins-baleines sont arrivés quelques jours avant la plongée, probablement pour se reproduire dans la région. Nous savons peu de choses sur eux, sauf qu’ils repartiront certainement en mars.

Pendant les observations, chaque specimen est répertorié par l’équipe scientifique et toutes les données récoltées viennent alimenter une base de données internationale sur les requins-baleines. Grâce à l’analyse des taches sur la peau, les scientifiques renseignent une feuille d’observation et donnent un nom au specimen rencontré.

Un des requins-baleines s’appelle William. Pourquoi ?

Avec son association Over the Swell, Hugues de Kerdrel organise chaque année un trail qui sert à lever des fonds pour l’océan et pour l’association « Un Enfant Un Avenir » qui vient en aide aux enfants. Lors du dernier trail, il a rencontré un jeune garçon : William.

« Ce jeune garçon est passionné par les requins, les baleines et plus que tout, par les requins-baleines. Son rêve, comme il dit « c’est de les voir en vrai », mais c’est très compliqué pour lui en raison de sa maladie. Au cours d’une discussion, je lui avais promis que je nagerais un jour avec un requin-baleine et que je l’appellerais William. J’ai donc demandé à l’équipe scientifique de baptiser le requin-baleine William. »
Hugues de Kerdrel
Associé de Blue Observer

Le lien entre le jeune garçon et sa passion pour les requins-baleines est tissé. Désormais, l’équipe scientifique enverra les prochains relevés dès qu’elle apercevra le requin-baleine à nouveau n’importe où dans le monde.

Pour en savoir plus sur l’association Over the Swell :

Pour en savoir plus sur l’association Un Enfant Un Avenir