Expédition inaugurale : étape #2 de Woods Hole à l’équateur

, -

Iris a franchi l’équateur après 19 jours de mer depuis Woods Hole

Iris a navigué le long du parcours dessiné pour le largage des flotteurs.

Après 19 jours de mer, l’équipage a traversé l’équateur en visant les coordonnées GPS du 24e flotteur à déployer.

Les températures hivernales de la côte est des Etats-Unis ont petit à petit fait place à des températures plus clémentes. La latitude des Bermudes a confirmé l’arrivée de la chaleur jusqu’au passage de l’équateur où la météo alterne désormais entre grains et chaleur extrême.

Le déploiement des flotteurs

L’équipage a déployé 23 flotteurs depuis Boston jusqu’à la ligne de l’équateur. Les flotteurs largués sont de plusieurs types : Solo, Alto et Deep.

Déploiement du 1er flotteur Solo

Le largage du premier flotteur Solo s’est fait durant la nuit du 15 décembre au clair de lune. 

Grigor Obolensky, notre Ingénieur en instrumentation, nous en dit plus :

Déploiement du flotteur Deep

La météo était clémente pour le déploiement du flotteur deep, un des plus importants de la flotte. Il est en mesure de récolter des données profondes des océans. 

Baptiste, notre mediaman s’est spécialement équipé pour plonger avec le flotteur afin de produire des images sous-marines du déploiement et capter le moindre mouvement de cette précieuse balise : un véritable spectacle scientifique.



L’observation des mammifères marins

Durant l’escale au WHOI, Hugues de Kerdrel a eu l’opportunité d’échanger avec Alessandro Bocconcelli, scientifique chargé d’étudier les mammifères marins.

A l’issue de cet échange, il a proposé à Blue Observer une mission supplémentaire d’observation de mammifères marins pour la suite de l’expédition. En effet, la route empruntée par Iris n’est pas une route maritime traditionnelle. Alessandro Bocconcelli était certain que l’équipage serait amené à croiser des cétacés. Consultez son interview :

Et pour cause !

C’est à 21°40’N et 49°14’W que l’équipage a pu observer un banc de 15 cachalots ainsi qu’un rorqual commun. Un cachalot a même plongé sous la quille ! Un moment incroyable.

C’est muni de photos que l’équipage a déterminé l’espèce de mammifères marins et le nombre de spécimens. Pour chaque mammifère croisé, l’équipage suit un protocole d’observation qui permet de fournir des données importantes au WHOI. Revivez le moment de la rencontre ci-dessous : 

La vie à bord

Cette étape de l’expédition a permis à l’équipage de célébrer 3 événements à bord d’Iris : le réveillon de Noël, le passage à la nouvelle année 2022 en même temps que le franchissement de l’équateur.

De quoi apporter de vives émotions !