Expédition inaugurale : étape #1 Brest – Woods Hole

, -

Mission accomplie pour la 1re étape de l'expédition

La première étape de l’expédition vient de s’achever.

L’équipage est arrivé au Woods Hole Oceanographic Institution (Massachusetts, Etats-Unis) ce lundi 6 décembre à 21h30 (heure française) après 3 semaines de navigation en atlantique nord. 

Iris s’est amarrée à couple du navire américain de recherche océanographique, le R/V Neil Armstrong.

L’escale technique prévue à Woods Hole va permettre de charger plus de 80 flotteurs Argo qui seront déployés durant la 2e phase de l’expédition entre les Etats-Unis et l’île de Sainte-Hélène (Royaume-Uni).

Les missions de la 1re phase de l'expédition

Le déploiement de 17 flotteurs Euro Argo entre Brest et Woods Hole

Argo est un programme international d’observation des océans constitué de robots autonomes.

Pour cette expédition, Euro Argo a chargé Blue Observer de déployer 17 flotteurs entre Brest et Woods Hole à des points GPS précis.

Les flotteurs Argo sont de véritables sentinelles des océans. Ils dérivent au gré des courants et mesurent la température et la salinité de l’eau. En descendant à 2000 m de profondeur ou plus selon les modèles, ils récoltent des données essentielles aux prévisions météorologiques et aux prédictions climatiques.

 

Blue Observer a déployé le 1er flotteur dans le canyon du Guilvinec le lendemain du départ de l’expédition. Ce flotteur avait préalablement été signé par les institutions et les élus qui soutiennent notre projet : OceanOPS, WMO, IOC-Unesco, Campus mondial de la mer, région Bretagne, Conseil départemental.

Au fil des jours, l’équipe s’est relayée pour déployer les flotteurs. Le 17e et dernier flotteur a été signé par l’équipage de Blue Observer avant d’être largué à Lat 37°34,17 N / Long  045° 44,35W. 

Une photo de groupe a immortalisé le moment.

Le prélèvement d'aérosols marins

Durant la traversée, notre biologiste embarquée a pour mission de prélever des aérosols marins pour une étude conjointe entre l’Institut de Chimie de Clermont Ferrand et l’Université de Laval au Canada. L’objectif : une étude portant sur les gènes de résistance aux antibiotiques.

"Cette mission rentre dans le cadre de l'étude des échanges entre l'atmosphère et l'océan et réciproquement. On va étudier les gènes de résistance aux antibiotiques chez les bactéries, leur dispersion et leur répartition. On va chercher les endroits les plus reculés au milieu de l'atlantique pour quantifier ces gènes"
Pierre Amato
Chercheur en aérobiologie, Institut de Chimie de Clermont-Ferrand

En parallèle, des prélèvements sont assurés pour la création de la souchothèque d’aérosols marins, dans le cadre du projet conjoint entre la Station Biologique de Roscoff et Blue Observer.

Le compartiment planctonique représente 95% de la biomasse marine. Seul 1% des micro-organismes serait décrit. C’est un immense réservoir de molécules aux propriétés biochimiques innovantes.  

Les micro-algues sont de véritables bio-usines permettant la production de bioproduits commerciaux et durables dans de nombreux domaines (cosmétique, nutraceutique et pharmaceutique). Les aérosols récoltés en mer permettront d’étoffer la réserve de souches que constitue la souchothèque afin de pouvoir cribler des molécules d’intérêt.

La vie à bord

De magnifiques paysages, une rencontre inopinée avec quelques animaux, une météo parfois capricieuse… Découvrez quelques photos de la vie à bord durant la transatlantique.

Revivez le départ de l'expédition

L’équipage de Blue Observer a quitté le port de Brest le dimanche 14 novembre 2021 pour une expédition océanographique de 3 mois en Atlantique nord et sud.

De nombreux visiteurs se sont rassemblées quai Malbert pour vivre le départ et souhaiter bon vent à l’équipage. Les animations à quai et en mer, assurées par Marie-France Roche – Présidente de l’association Un Enfant, Un Avenir – ont immortalisé le moment. L’émotion était palpable, tant à terre qu’à bord du voilier. Iris a lâché les amarres et a peu à peu tracé son sillage dans la rade, entouré des canots de la SNSM qui l’ont accompagné jusqu’au goulet. Les trois coups de klaxon de l’Abeille Bourbon ont sonné le glas de ce grand départ. 

Objectif pour nos marins embarqués dans l’aventure : une transatlantique de Brest à Woods Hole (Massachussetts, Etats-Unis).